Quelques clés pour partir serein.e en vacances !

Intelligence émotionnelle intelligence naturelle

Bientôt le départ en vacances, et pour beaucoup d’entre nous, même si nous sommes impatients, cela est (aussi) source de stress, et synonyme de « multibouclage » : boucler le « reste à faire » au boulot, boucler le programme des vacances et bien sûr boucler les valises !

Alors, voici quelques clés pour gagner en sérénité en explorant vos Intelligences Multiples. Comme vous le savez peut-être, j’ai créé un outil qui permet de mobiliser 7 Intelligences. Je vous propose d’en explorer 3.

Nous commençons par l’intelligence rationnelle. Ce n’est pas très original, je vous le concède, mais le monde dans lequel nous vivons étant très mental, chercher les solutions avec sa tête est un réflexe presque… archaïque (mais issue du néocortex préfrontal, tout de même).  Alors, allons – y ! Et puis, l’intelligence de la tête a son importance ! Mais n’oublions pas que nous avons aussi un cœur, une corps, une âme. Explorons AUSSI nos autres types d’intelligence : au menu aujourd’hui, après avoir nourri le cerveau, nous nous régalerons d’intelligence Naturelle et d’intelligence du Cœur.

C’est parti !

3 clés « classiques » pour nourrir son Intelligence Rationnelle et gagner en sérénité avant de partir en vacances

– 1 ère clé : la méthode Pomodoro. Autrement dit : arrêtons le multitasking (c’est à dire faire plusieurs choses à la fois, au hasard, comme lire cette newsletter et téléphoner en même temps par exemple) : cela réduit la productivité de 40 % ! La bonne idée ? Séquençons nos activités en « tomates » (Pomodoro signifiant tomate en italien). Cette méthode consiste à travailler sur une seule tâche, déterminée à l’avance, pendant une plage de 25 minutes (programmable grâce à un minuteur en forme de tomate, d’où le nom…. mais une alarme sur un smartphone fait aussi l’affaire !), puis faire une courte pause (cela favorise l’agilité intellectuelle et la créativité) et refaire une session « tomate ».

Toutes les 4 tomates, prendre une pause plus longue, d’une vingtaine de minutes environ. On gagne en efficacité et on secrète la dopamine, hormone liée à la récompense. Ouf, ça va (déjà) mieux !

– 2 ème Clé : (re)venir à la technique d’’Ike… (pour ceux qui l’appellent par son prénom), appelé aussi matrice d’Eisenhower. Cet ancien président des Etats Unis l’utilisait pour prioriser en fonction de 2 axes : Importance et Urgence, en dessinant 4 quadrants :

  Quadrant 1 : les tâches importantes et urgentes
  Quadrant 2 : les tâches importantes, mais non urgentes
  Quadrant 3 : les tâches non importantes, mais urgentes
  Quadrant 4 : Les tâches non importantes et non urgentes.

Le cadran urgent+ / importance+ est, vous l’aurez deviné, THE priorité absolue of the world. Les tâches qui ne sont ni urgentes ni importantes ne rentrent pas dans les objectifs prioritaires. Elles peuvent même être abandonnées si elles sont finalement inutiles, ou alors déléguées. On zappe ou on refile le bébé !

– C’est la 3 ème clé : êtes-vous véritablement obligé.e de faire vous – même ce que vous vous apprêtez à faire (ou ce que vous procrastinez depuis si longtemps et qui vous pollue l’esprit) ? Si ce n’est pas votre domaine de prédilection, si vous n’avez pas de valeur ajoutée, déléguez-moi ça tout de suite ! Oui, je pourrais faire mes vidéos moi – même, mais ce n’est ni ma spécialité, ni mon kiff, et les autres (enfin,  en matière de vidéo, surtout mon frère Thomas, que je vous recommande) font bien mieux et plus vite que moi ! Alors je délègue : je permets aux autres de bosser (je crée de l’emploi, oui madame ! ) et en me consacrant à l’essentiel, je gagne du temps (et le temps, c’est… précieux, oui monsieur !)

Alors, en interne, ou en externe, ayez le réflexe : DELEGUEZ !

Bon, maintenant que votre cerveau est nourri, et que vous retrouvez un peu plus vos petits dans votre agenda et votre to do list, nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses et mobiliser vos autres Intelligences Multiples.

Nous venons d’aborder l’intelligence Rationnelle, sous un angle classique, certes, mais une piqûre de rappel ne fait jamais de mal ! A présent, changeons un peu de regard, si vous êtes d’accord.

1 clé moins attendue : l’ Intelligence Naturelle : Dépêchez-vous… de ralentir !

Alors, je vous préviens…. Certain.e.s risquent de pousser des hauts cris, voire de me prendre pour une « brindezingue ». J’assume ! J’ai l’habitude.

Vous êtes débordé.e ? Arrêtez tout !! Maintenant. Oui, oui.

Et… laissez opérer la magie de la Nature.

Les sagesses ancestrales le savent depuis des millénaires, mais l’homme moderne a complètement oublié cela ! En se connectant à internet, il s’est déconnecté de la nature.
Pourtant, nous ne sommes pas au-dessus de ses lois, la Nature régit notre monde depuis 3,8 milliards d’années, et à son rythme. Tirer sur la tête d’une fleur ne la fait pas pousser plus vite.

Alors, revenons au rythme patient et lent de la Nature, et laissons nous inspirer par ses leçons pleines de bon sens.

En ce qui me concerne, quand je sens que le stress commence à monter, que les voyants passent à l’orange (je n’attends même plus le rouge maintenant, tant je sais que cela va être bénéfique)… J’arrête tout et je vais marcher dans la nature !

Cela fait baisser les fameuses « ruminations mentales » et cela stimule la créativité.

C’est le neuroscientifique Michel Le Van Quyen qui le dit, mais je ne vais pas vous lister un chapelet d’études … on a assez fait marcher notre tête pour aujourd’hui (enfin pour cet article). Les preuves peuvent être aussi empiriques et pour ma part, je l’ai éprouvé maintes et maintes fois.

La magie de la nature, c’est quoi ? Non seulement le petit vélo des pensées en boucle ralentit, mais, reconnectés à notre intuition, nous ouvrons le champ des possibles. Comme les sédiments en suspension troublent une mer agitée : lorsque la tempête cesse, ils retombent au fond de l’eau… et tout devient plus claire.

Allez, une dernière clé avant de filer dans la nature.

Une pratique inédite pour explorer l’Intelligence du Cœur

Vous avez un désaccord, un différend, voire un conflit, avec une personne plus ou moins proche, et vous aimeriez partir en vacances plus serein.e, allégé.e de ce poids.

Saint Exupéry le disait il y a fort longtemps : on ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux !

Bien souvent, notre ego nous voile la face et ne nous fait voir qu’une partie du tableau.

Et si nous changions de regard ?

Voici un « lien avec la vie » (je n’aime pas le mot exercice, alors j’ai inventé celui là), appelé la Girafe.

Il est issu de mon livre « S’ouvrir au Développement Naturel », paru aux Editions Guy Tredaniel, qui propose liens avec la vie, méditations et visualisations.

Son intention est d’entrer dans son cœur pour changer de regard sur une situation et prendre de la hauteur.

La girafe est l’animal qui a le plus grand cœur. C’est pour cela qu’elle a été choisie comme animal représentatif de la CNV, ou communication non violente, une approche créée par Marshall Rosenberg. Grâce à son très grand cou, elle peut aussi prendre de la hauteur et avoir une vue d’ensemble.

Enfin, elle symbolise la générosité.

Voici comment cela se passe :
1. Fermez les yeux et déplacez votre centre d’attention vers le cœur.
Mettez les mains sur le cœur, mains jointes en prière ou mains posées sur la zone du chakra du cœur. Nous savons que le cœur sait, le cœur sent (ses 40 000 neurites ressentent indépendamment du cerveau). Déplacer la conscience du cerveau vers le cœur permet d’accorder ensemble ces deux puissants réseaux de neurones.

2.Ralentissez votre respiration de façon à entrer en contact avec votre cœur. Inspirez sur 5 temps et expirez sur 5 temps (cohérence cardiaque), l’attention focalisée sur le cœur (la conscience se dirige naturellement à l’endroit sur lequel les mains se posent).

Cœur et cerveau sont maintenant connectés.

3. Émanez, à partir de votre cœur, la reconnaissance et la gratitude.
Votre cœur a une capacité de résilience extraordinaire et est à votre entière disposition, pourvu que vous le sollicitiez. Il va pouvoir vous parler, l’intuition va pouvoir émerger.

4.Maintenant que vous êtes bien en lien avec votre cœur, branchez-vous à présent sur le cœur de la personne/situation sur laquelle vous aimeriez changer de regard.
Votre cœur sait faire preuve de discernement et d’humilité, et faire taire l’ego. C’est lui qui vous permet de poser les actes et les paroles justes.
5.Bien en conscience que plus de 90 % des peurs ne se produisent jamais, posez des questions à votre cœur et à son intelligence. Il donne des réponses précises, concises et sans jugement, contrairement au mental qui va paraphraser et rester dans les peurs.

6.Demandez-lui maintenant des clés de compréhension ou de réaction par rapport à la situation ou au conflit qui vous préoccupe en ce moment. Changez d’angle de vue et regardez à partir de votre cœur. Selon votre cœur, de quoi la situation/la personne impliquée a-t-elle besoin ? Et vous, quel est votre besoin ? Comment le nourrir ? Ce que vous pensez est-il le produit de votre ego ? Quelle autre interprétation pourriez-vous faire ? Quel pouvoir donnez-vous à qui (et à quoi) ?
Écoutez ce que votre cœur vous dit. Écoutez-le comme si c’était votre meilleur ami qui vous prodiguait une recommandation bienveillante.

Il ne s’agit pas de gagner une bataille, ni de prendre le pouvoir sur une personne, mais d’envisager une piste alternative qui convienne aux différentes parties en présence.

7. Pendre le temps d’écouter battre votre cœur.
Demandez-lui s’il est heureux, apaisé ? Comment se sent-il : écouté, aimé, respecté, épanoui ? Remerciez-le.
Prenez un temps pour intégrer ce qui vient de se passer et clôturer. Il peut être nécessaire de refaire le processus plusieurs fois de suite, si le différend est très fort (ou si vous êtes, comme moi, hypersensible).

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, je n’ai plus qu’un message pour vous : bonnes vacances !!

Partager ce contenu
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour haut de page