Méditation Poétique : Méditation du Soleil Intérieur

Méditation Poétique : Méditation du Soleil Intérieur

Méditation de Développement Naturel

Inspirations à écouter et recevoir avec son coeur et son âme

 

Je vous invite à fermer les yeux et prendre un temps pour vous. Personne ne le fera à votre place. Ne l’oubliez jamais, vous êtes la personne la plus importante de votre vie.

Fermez les yeux et amenez votre conscience à l’intérieur de votre corps.

Vous êtes assis, le dos droit mais non raide, les bras et les épaules détendues, la tête dans le prolongement du dos, le menton très légèrement penché vers la gorge.

Les mains sont posées sur les cuisses, ou sur le ventre.

Les pieds sont tous les deux posés bien à plat sur le sol.

Détendez les muscles du front, de la mâchoire, des épaules.

La posture est détendue, mais digne, pas avachie.

Vous allez maintenant simplement amener votre conscience sur votre respiration. Il ne s’agit pas de «penser» à la respiration, mais de la sentir, de suivre les sensations qui l’accompagnent.

Observez simplement votre ventre qui se gonfle naturellement à l’inspire, et se dégonfle à l’expire. Comme un bébé, comme le Bouddha, sentez votre ventre qui se gonfle lorsque vous inspirez, et qui se dégonfle quand vous  expirez. Une autre image pourrait être celle d’un ballon blanc qui se gonfle, et se dégonfle lentement, régulièrement.

Il s’agit simplement d’être dans l’ici et maintenant.

Soyez donc simplement le témoin de votre respiration, de plus en plus profonde et détendue

Quand des pensées surviennent, et tout cela est bien normal, laisser les simplement défiler, comme des images qui passeraient devant un écran, comme des nuages dans le ciel. Il ne s’agit pas d’arrêter de penser. C’est impossible, le cerveau ne s’arrête jamais.

Simplement, ramenez votre attention sur votre respiration abdominale.

Si cela vous est difficile, vous pouvez également porter l’attention sur vos bras ou sur vos jambes.

Plus vous respirez, et plus vous vous détendez.

Sentez cette quiétude qui s’installe en vous à mesure que votre respiration devient plus lente et plus profonde.

Sentez que cette quiétude, ce calme qui s’installe est présent dans tout votre ventre.

Cela provient du plus profond de vos entrailles. Sentez s’installer une détente intrinsèque.

Prenez le temps. Très bien.

Cette détente va progressivement se muer en gratitude.

Ressentez cette gratitude qui provient du plus profond de vous – même, du ventre qui est votre deuxième cerveau, il n’y a pas de raison particulière, c’est une gratitude naturelle, sans but, sans raison. Une gratitude naturelle pour la vie. Des pensées vont certainement naturellement venir, une gratitude pour quelque chose qui s’est passé récemment. Un mot que vous a dit une personne, une attention que l’on vous a porté. Laissez allez et venir.

Ressentez cette gratitude qui vous fait soupirer d’aise et s’installe de plus en plus profondément dans vos cellules.

Cette gratitude qui part du plus profond de vous-même va progressivement monter au niveau de votre cœur et se transformer en joie. Elle passe par le plexus solaire, qui se détend et se relâche lui aussi.

Sentez votre cœur qui déborde de joie.

 

 

C’est un grand soleil intérieur qui part maintenant de votre cœur et rayonne dans tout votre être. Il vient irradier vos cellules, jusqu’à vos orteils, jusqu’au sommet de votre crane, il rayonne.

Laissez le sourire gagner vos lèvres, riez même si vous le voulez, de la joie simple de l’enfant qui s’émerveille devant une coccinelle. Emerveillez – vous de ce soleil intérieur qui vous procure tant de paisibilité, de plénitude.

Cette joie profonde, intrinsèque, sans raison, comme la gratitude, nous l’avons tous au fond de nous et pouvons la contacter, en conscience, à tout moment.

Grâce à la méditation, vous pouvez contacter cet état, ou en appeler un autre, comme le calme intérieur, avant un rendez – vous important, une prise de parole en public, vous pouvez simplement vous focaliser sur le souffle et contacter cet état.

Remerciez- vous d’avoir pris ce temps pour vous. Remerciez – vous, vraiment, chaleureusement, soyez heureux d’être simplement qui vous êtes, avec vos qualités et vos défauts.

hamac

une suggestion de thématique, un commentaire ?