Clé # 2 : Comment sortir de l’ego spirituel

ego spirituel ce que c'est et comment s'en sortir

Comment sortir de l’ego spirituel

Ravie de partager avec vous cet article de la série « Comment mieux se connecter à l’ Intelligence de l’Âme ». 

Ces clés en vidéo et en articles sont issues de mon livre S’ouvrir au Développement Naturel, paru aux Editions Guy Trédaniel.

Je suis Céline de Lamberterie, Fondatrice du Développement Naturel, une approche qui donne du sens, pour gagner en clarté et en sérénité.

J’ai créé un outil, qui s’appelle RACINES, et qui explore 7 types d’intelligences.

Dans cette série sur l’Intelligence de l’Âme,  nous abordons aujourd’hui l’ego spirituel. Ce que c’est et comment en sortir.

Je vais vous faire une confidence. Je discutais récemment avec une personne que j’accompagne et qui me disait « Maintenant que je suis éveillée, j’ai compris beaucoup de choses. Je suis au-dessus de tout cela… Je ne tomberai plus malade, car j’ai beaucoup élevé ma fréquence vibratoire… mais le problème, c’est que les gens ne sont pas éveillés tu vois… »

Mmmm… au-dessus de tout ça, tu es sure ? Je vois surtout que tu es en plein dans l’ego spirituel, là, ma cocotte ! 🤪

L’ ego spirituel, qu’est ce que c’ est

Si, comme moi, la spiritualité fait partie de votre vie, vous vous percevez comme une personne “spirituelle”. Rien de foufou ici, c’est même tout à fait naturel 😉.

C’est donc une nouvelle facette qui vient s’ajouter à celles qui composent déjà votre ego (NB : si vous voulez en savoir plus sur l’ego, lisez cet article :  âme et ego, comment les différencier)

Donc, se voir comme une personne spirituelle n’est pas mauvais en soi, bien au contraire ! Cela témoigne d’un intérêt pour la spiritualité.

Cependant, cela vient naturellement générer de nouvelles croyances. L’ego va s’emparer de ces croyances spirituelles, afin de contrôler aussi cette part de nous. C’est là que l’ego spirituel peut naitre, puis s’installer confortablement dans ses chaussons si on le laisse faire !

C’est lui qui peut vous faire dire :  « Ça y est » ! Vous avez compris le sens de la vie, vous en savez plus que les autres ! Et comme vous êtes devenus des êtres éveillés, plus « évolués », voire parfois des « élus » (vous pensez certainement que j’exagère, pourtant certains se définissent comme ça, je vous le promets !), eh bien vous vous voyez au-dessus de la mêlée. Au-dessus des « inférieurs ».

Cela crée une division, là où au contraire, la spiritualité réunit et rassemble.

Donner une dimension spirituelle à sa vie a pour vocation de nous rendre plus humbles, pas supérieurs.

Comment se manifeste l’ego spirituel

Quand vos êtes dans l’ego spirituel, vous pouvez par exemple :

  • avoir le sentiment d’avoir trouvé LA vérité, et vouloir l’imposer aux autres à tout prix, pour « leur bien ». Quitte à partir en « croisade », à brandir son étendard.
  • Être rigide dans sa pratique. Exemple : vous devez ABSOLUMENT méditer pendant 23 minutes et 10 secondes, à 6h12 le matin, face à la lune. Les pieds nus, habillée de votre tenue spirituelle d’« éveillé.e » : en bleu avec vos trois pierres fétiches et votre plume de paon… Sinon votre journée est fichue ! Au secours !!!
  • Vous juger au-dessus des émotions « négatives » comme on les appelle à tort. Ben oui, étant des êtres spirituels et éclairés, vous êtes uniquement dans l’amour, la bienveillance, la lumière… Tu parles, Charles ! Vous avez sauté à pieds joints dans le piège que votre ego spirituel vous a tendu, oui ! Rassurez – vous, cela arrive à tous ! Nous sommes des humains « comme tout le monde », donc avec des colères, agacements, et autres rancunes ! Attention à ce masque de non-jugement collé sur notre figure. Oui, il nous arrive de juger, d’être jaloux, pas contents, grognons. Ben oui ! Tout ceci est parfaitement normal, bienvenue dans une expérience qui s’appelle… la vie !
  • Accumuler les connaissances en matière de spiritualité : s’ouvrir à ce monde extraordinaire et infini, avoir soif de découvrir, d’apprendre… Tout cela est passionnant, mais ce peut être aussi l’ego qui s’exprime, car plus il a de savoirs, plus il peut briller en société. Et contrôler… tant qu’à faire !

Ceci étant dit… C’est bien beau tout ça mais comment sortir de l’ego spirituel ?

 

Comment sortir de l’ego spirituel

J’ai une recette infaillible pour vous : prenez une dose de CHH matin, midi et soir.

CHH pour Conscience, Humilité et Humour.

Conscience

La prise de conscience est le premier pas. En effet, comment changer quoi que ce soit si nous n’en connaissons même pas l’existence !

Maintenant que nous avons pris conscience de l’ego spirituel,

Que nous savons qu’il peut nous tomber dessus comme la vérole sur le bas clergé,

Observons nos réactions, regardons – nous faire et être. Prenons conscience de nos comportements et automatismes, de nos croyances sur nous et sur le monde.

Pour cela, adoptons la fameuse position « meta ». C’est-à-dire prendre hauteur et recul, tout en vivant une situation. En étant à la fois celui qui pédale, et celui qui se regarde en train de pédaler. Demandons-nous quelle est la part de nous qui réagit, qui a peur, qui se vexe ou qui se sent blessé.e.

Quand nous développons plus de conscience, nous pouvons reconnaître davantage de choses (en nous et chez l’autre). Par exemple, les jeux de pouvoir, et autres petites manipulations et arrangements avec la vérité. Ainsi, nous pouvons progressivement reconnaître comment l’ego agit et réagit. Par conséquent, mieux le comprendre, l’accueillir, l’apprivoiser, et même anticiper ses « excès » (la fameuse « crise d’ego » ).

Humilité

La prise de conscience permet de revenir à l’humilité.

Je me permets de rappeler que personne ne détient la vérité (et surtout pas moi !). Comme disait Socrate : Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien” . Il y a et il y aura toujours énormément de choses que nous ne :

  • connaissons pas,
  • comprenons pas,
  • maitrisons pas, et que nous ne maitriserons jamais, du reste.

L’accepter, c’est être sur la voie de la simplicité : intellectuelle et spirituelle.

En plus de garder à l’esprit que nous ne savons pas grand-chose et que c’est très bien ainsi… Demandons – nous quelle est l’intention derrière ce que nous faisons.

Servir nos intérêts, ok, mais servons-nous AUSSI ceux des autres ? Prenons – nous soin de nos relations ?

Ou au contraire, notre véritable intention, c’est en réalité d’être félicité.e, admiré.e, reconnu.e ou cité.e en exemple… Adoubé comme le prince Charles à son couronnement ?

Humilité et Humain viennent tous deux du latin humus, qui signifie la terre. Cultiver l’humilité, c’est cultiver sa terre, se reconnaître terrestre, humain. Tout cela est relié, même si nous avons tendance à oublier les liens entre eux.

Souvenons-nous que nous avons fait le choix de nous incarner. Nous sommes des êtres spirituels, certes, mais nous sommes aussi éminemment terriens, habitant un corps de chair, de sang et d’os.

Souvenons – nous d’où nous venons, de nos racines. Revenons à la terre, à l’ancrage.

Soyons aussi humains envers nous – mêmes, nous qui parfois nous jugeons si durement.

Enfin, l’humilité, c’est aussi accepter d’être ordinaire.

Satish Kumar dans Comment j’ai appris la simplicité, nous dit :

« Être ordinaire, c’est-à-dire renoncer aux exigences de l’ego, et cesser de vouloir provoquer l’admiration, est l’attitude la plus extraordinaire que nous puissions adopter dans notre vie quotidienne. »

Humour

 

Étant humains et ordinaires, il est normal de trébucher dans les pièges tendus par notre ego.

Observons – nous sérieusement sans nous prendre au sérieux. Apprenons à rire de nous quand nous voyons notre ego pointer un peu trop le bout de son nez !

Il ne s’agit pas de l’ignorer, ni le blâmer. En effet, ce n’est pas de sa faute, il a besoin de contrôle : à nous de le rassurer. Parlons lui avec humour et bienveillance. Tiens, tiens, te revoilà toi… allez, je t’ai vu, c’est bon. Tout va bien. Va faire un petit tour, va jouer un peu sur l’autoroute et reviens plus tard (pour ceux qui ont la ref ! 😉)

Le résultat

Cultiver CHH, conscience, humilité et humour favorise le détachement et le droit à l’erreur. Cela fait baisser votre niveau de stress et d’exigence envers vous – même. Eh oui, puisque vous ne cherchez plus à tout savoir et / ou tout maitriser ! Vous prenez moins les choses personnellement. Moins dans le contrôle, vous distinguez davantage l’essentiel, l’important et l’inutile. Vous allez vers votre liberté intérieure.

Sortir de l’ego spirituel, c’est l’œuvre d’une vie !

Et c’est un équilibre fragile !

Ce que je vais vous dire maintenant va peut-être vous sembler une mauvaise nouvelle, je vous préviens. Hélas, il n’y a jamais un moment où ça y est, c’est acquis ! Un moment où notre ego nous laisse tranquille à jamais. Où vous êtes sorti de l’ego spirituel… for ever ! Eh non, puisque par essence, il a besoin de contrôler ! Aussi, si nous nous croyons « arrivés », c’est peut-être justement notre ego qui est aux commandes !

Mais tant que nous avons conscience de l’existence de l’ego spirituel, c’est bon signe. Ouf !

Alors à bon entendeur !

J’espère que cet article vous a plu, si c’est le cas, n’hésitez pas à partager massivement autour de vous !

Cliquer ici pour vous abonner à notre newsletter 

A très bientôt, et n’oubliez pas : dépêchez – vous… de ralentir !

Pour voir cet article en vidéo, cliquez ici

Partager ce contenu
4.5 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut