Avec les Intelligences Multiples, bâiller pendant les cours, c’est bien !

Intelligences multiples changer de regard

Ou comment les Intelligences Multiples vous aident à changer de regard !

La semaine dernière, je participais à un événement organisé par l’IAE (Institut d’Administration des Entreprises) d’Aix Marseille : pendant deux jours, 200 étudiants de Master participent à 10 ateliers différents, dont l’intention est de les sensibiliser aux savoir-être essentiels pour l’optimisation du fonctionnement en équipe et en interaction avec les accompagnateurs. A ce titre, des ateliers divers leur étaient proposés : pensée critique, financement de start up, agilité, management de projets…, et celui que je proposais : intelligences multiples. J’ai été sollicitée sur ce sujet par les organisatrices de l’événement, Valérie Mathieu et Anne – Marie Guérin : deux professionnelles adorables, soucieuses des bons résultats de leurs élèves, mais aussi de leur bien-être. Elles ont compris depuis longtemps que nous ne sommes pas qu’une tête (même si les étudiants la sollicitent énormément) mais aussi un corps, avec des ressentis, un coeur, avec des émotions et de l’intuition. Être étudiant est difficile, c’est un oephémisme : charge de travail importante, examens à réviser, oraux à préparer (ah, l’angoisse de la prise de parole en public !), travaux communs à mettre en place avec des binômes parfois imposés et pas toujours coopérants… Tout cela crée un risque immense de se trouver submergé par le travail, les préoccupations, les peurs… bref, être accaparé par le stress, comme un lapin paralysé devant les phares d’une voiture. Aujourd’hui, 58% des étudiants sont touchés par des troubles du sommeil, 39% d’entre eux connaissent des problèmes d’endormissement, des réveils nocturnes ou précoces. Beaucoup consomment des anxiolytiques pour s’en sortir – lire à ce sujet l’article sur les chiffres inquiétants du stress chez les étudiants. Et il y a pire, puisque cet article ne parle pas des méfaits du stress chronique et des ravages sur notre santé physique à long terme. Avoir quelques clés pour s’en préserver, et ainsi éviter de se bloquer au niveau de la tête et se couper du reste du corps, est loin d’être superflu. Hélas, dans le système éducatif qui est le nôtre, il est rare que les élèves aient été sensibilisés à l’importance de prendre soin d’eux, d’écouter leur corps. Il ne savent souvent même plus respirer normalement, se bloquant au niveau des épaules. Heureusement, l’IAE a cette ouverture d’esprit, et l’équipe pédagogique a souhaité sensibiliser ses étudiants sur ce sujet (un immense merci d’avoir pensé à moi pour l’atelier) J’étais donc là pour les ouvrir à d’autres types d’intelligence : Corporelle, Intuitive et du Sens, avec une chouette « consigne » Autorisez-vous à sortir du cadre … prenez autant de plaisir que possible ! Je me suis régalée !

Intelligences Multiples :  Intelligence Corporelle

Après un ice breaker, nous avons exploré l’intelligence corporelle, en expérimentant le lien entre le corps et l’esprit via un outil gratuit, toujours disponible et accessible : la respiration. Et lorsqu’on respire, qu’on commence à se détendre, qu’est-ce qu’on fait naturellement… on bâille ! J’en voyais certains essuyer un bâillement discret, gênés… puis ouvrir des yeux ronds comme des billes quand je les félicitais : euh… elle est sérieuse là ? Mais oui je suis sérieuse ! Lorsqu’on commence à bâiller, c’est que la détente s’installe, et c’est bien le but de la manœuvre ici avec moi! Je vais même plus loin :  s’ils s’endorment, c’est que leur corps en a besoin. La sieste est bénéfique, et permet l’élagage synaptique, oui madame ! Ce concept parait compliqué, mais est en réalité extrêmement simple à comprendre : lorsque nous dormons, c’est un peu comme si un jardinier venait œuvrer dans notre cerveau : enlever les branches tombées, ramasser les feuilles mortes, arroser les petites pousses et aussi les grands arbres… bref y mettre de l’ordre. C’est pour cela qu’après une sieste, nous sommes plus productifs, et plus réceptifs à notre intuition…. Qui est justement la deuxième intelligence que nous avons abordée (vous aurez noté la transition 😉!) Intelligences Multiples : Intelligence Intuitive Malgré ce que l’on pourrait penser, cette intelligence (nommée ouvertement, ou dissimulée habilement) est bien présente en entreprise. Savez – vous que Steve Jobs ne prenait que ses décisions à l’intuition, dont il disait qu’elle était bien plus puissante que l’intellect ? Bon, il y a pire comme succès commercial n’est-ce pas, le monsieur est plutôt inspirant en matière de success story. Après avoir donné aux étudiants quelques clés concrètes pour stimuler naturellement leur intuition, nous l’avons testé avec un petit jeu, d’où certains sont sortis surpris : « It surprisingly makes sense » a commenté une étudiante anglophone. En anglais, parce que, ah, oui, je ne vous l’ai pas dit… A la pause du matin du premier jour, j’apprends que sur les 10 groupes d’élèves formés pendant ces deux jours, il y en a 4 anglophones…. Euh, je dois donc faire le cours en anglais ? Yes my dear ! OK. Je parlais plutôt bien quand j’avais 20 ans et que j’habitais à London (c’est-à-dire pas vraiment hier, oui, bon, pas la peine de le souligner !!!), mais à l’époque, dans mes sorties au Pub avec les étudiants Erasmus, j’avais rarement l’occasion de placer « système nerveux autonome parasympatique » ou « glossophobie » (peur de parler en public… bon là j’avoue, c’était juste pour le plaisir de placer cette expression que j’ai apprise récemment) ! Bref. L’agilité est la qualité essentielle du 21ème siècle – et les deux dernières années que nous venons de passer en sont la preuve ! Si toutefois vous en doutez encore, allez voir ce fantastique Tedx d’Emily Wapnick : Why some of us don’t have one true calling, ou lisez l’article de  Fast Company Magazine. Il dit que le monde change de façon si rapide et si imprévisible que seuls ceux qui ont la capacité de s’adapter s’en sortiront. C’est même ce dont nous avons le plus besoin pour naviguer dans le monde du XXIème siècle. Nous autres, les coaches poussons tellement nos clients à sortir de la sacro sainte « zone de confort » (certains détestent cette expression, je ne sais pas pourquoi… Je n’ai pas d’avis sur la question) : et bien pour une fois, c’est mon tour de mettre mon agilité en pratique, alors haut les cœurs ! Euh… c’est quand le prochain groupe en anglais ? Maintenant. Là tout de suite ?? Ah. All right welcome every one, then ! L’avantage de ne pas avoir eu l’information auparavant, c’est que je ne me suis pas ajoutée des heures de préparation pour traduire mon intervention en anglais. Bon, j’avoue que je n’ai pas traduit mot pour moi la phrase d’Einstein : « Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. » Si quelqu’un l’a, qu’il ou elle n’hésite pas à la mettre en commentaire ! Le deuxième avantage, c’est que j’ai eu encore une fois l’occasion de vérifier la statistique énonçant que 92% des peurs ne se produisent jamais, car après une demi – seconde d’hésitation, je me suis lancée… et même pas mal !  Ils ont eu l’air de comprendre en tout cas, ou alors ils ont été hyper sympas avec moi. Enfin, j’avais un exemple tout trouvé pour parler de la neuroplasticité du cerveau. Le début de tout apprentissage est comparable à une expédition dans une forêt vierge : il faut se frayer un passage dans un environnement dense et touffu, écarter les branches, éviter les ornières. A force de passer, nous parvenons à créer un semblant de sentier, qui devient ensuite un chemin de plus en plus praticable, sur lequel nous finissons par gambader les yeux fermés en sautillant ! Je vous le donne en mille ! C’est exactement pareil pour les connexions qui se font dans le cerveau. Laborieuses, au départ, puis de plus en plus fluides… « fluent » en anglais. Lorsque nous interrompons une pratique, la nature reprend progressivement ses droits, les feuilles et les branches repoussent, créant des obstacles… Dans notre cerveau, les connexions sont moins évidentes, mais elles sont tout de même là, bien enfouies, et si l’on pratique à nouveau, il est possible de retrouver le chemin, et de finir par gambader encore et encore. Ok bon là je m’avance peut – être un peu sur mon anglais, même si j’ai été capable de sautiller sur le chemin il y a fort, fort, longtemps, j’avais l’impression d’ y aller à la machette au niveau de l’accent. Suis vraiment pas certaine de retrouver un jour l’accent de mes 20 ans ! (Jacques Delors est devenu mon ami 😭)

Intelligences Multiples : Intelligence du Sens

Enfin, nous sommes partis dans le futur en faisant une visualisation pour illustrer la troisième intelligence abordée, celle du Sens. Le sens est fondamental, et la jeune génération, dite génération « Millenials » y est bien plus sensible que nous… les vieux ! Eh oui, ça fait mal, mais je me console en me disant qu’on est toujours le vieux de quelqu’un. Aujourd’hui les neurosciences savent expliquer pourquoi le sens est vital : lorsque nous sommes face à une situation qui semble manquer de sens – toute ressemblance avec une situation vécue dans les deux dernières années est évidemment purement fortuite – , une zone particulière de notre cerveau, le gyrus cingulaire, active la zone de notre cerveau liée au stress, et les hormones correspondantes ! Sébastien Bohler, dans son livre Où est le sens ? l’explique très bien, je vous invite à le lire. Alors nous avons parlé Sens, et c’était passionnant. J’ai encore eu l’occasion de dézinguer certaines idées préconçues. Les étudiants m’ont regardé comme si j’étais une extra terrestre…👽 j’aime bien ! Après les avoir incités à faire la sieste, je les ai invités, pour retrouver le sens, à ralentir. Dépêche – toi de ralentir… ma phrase préférée ! Et cette suggestion ne s’adresse pas qu’aux étudiants bien sûr, mais à tous (à commencer par moi-même !) Tu as trop de boulot ? Tu es submergé.e ? Arrête ! Ferme ton ordinateur, quitte ton bureau. Va dans la nature !! Marche droit pour arrêter de tourner en rond, pour remettre tes idées et retrouver du sens. Trouve les opportunités de te reconnecter au feu sacré, à ce pourquoi tu te lèves le matin ! Bon, assez parlé maintenant. On y va ? Une idée pour commencer ?  Cliquer ici pour découvrir la méditation de l’intuition et stimuler ton intelligence intuitive. N’hésite pas à partager en commentaire comment tu sollicites tes intelligences multiples. Cela pourrait en aider d’autres. Dans ce monde parfois pas toujours tendre, tout coup de main, partage, échange… est toujours le bienvenu ! Alors… un grand merci 🙏
Partager ce contenu
5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour haut de page