Méditation de l’enfant intérieur

Méditation de l’enfant intérieur

Méditation de Développement Naturel

Inspirations à écouter et recevoir avec son coeur et son âme

 

Cher enfant intérieur, laisse-moi me présenter

Je suis ton double du futur, toujours présent

Sache que je ne t’abandonnerai jamais

Maintenant que je t’ai intégré, en moi, vivant

 

Toujours à tes côtés, même si tu ne  me vois pas

Je veille  sur toi, je te protège, je te rassure

T’entoure de mon amour et te prend dans mes bras

A la fois dans mon présent et dans ton futur

 

Je ne te demande  rien, je n’attends rien de toi

Je suis un roc sur lequel tu peux t’appuyer

Quand tu te sens délaissé, sache que je suis là

Pour recueillir ton désarroi, et t’apaiser

Les adultes peuvent te faire porter inconsciemment

Le poids trop lourd de leurs responsabilités

Les problèmes des grands n’appartiennent pas aux enfants

Tes épaules sont bien trop frêles pour les supporter

 

Tu veux répondre à leurs exigences une à une

Tu crois les abandonner, quand tu n’y arrive plus

C’est le contraire, c’est des grands que vient la lacune

Car tu n’as pas à les sauver, et moi non plus

 

Personne ne peut te demander d’être parfait

Tu es un enfant, tu trébuches, tu te trompes

Garde ton insouciance et ta fragilité

Tu ne sais pas tout, et ce n’est pas une honte

Tu as l’âge  de faire des expérimentations

Des bêtises aussi, cesse de culpabiliser

Tes jeux doivent être ton unique préoccupation

Tu es vivant, tu n’es pas une photo figée

 

Tout va bien se passer, y compris les orages

Quelques épreuves paraitront terribles sur le coup

Puis tu comprendras qu’il aurait été dommage

De ne  pas les vivre, même si ça peut te sembler fou

 

 

Je visualise que je te prends dans mes bras

Depuis où là je suis, je t’envoie mon amour

Tellement fort que peut être que tu sentiras

L’empreinte  de cet adulte que tu seras un jour.

 

J’inspire, je fais rayonner mon plexus solaire

J’expire, je me relie à la terre

 

J’inspire, mon enfant intérieur, tout va bien se passer

J’expire, tu es parfait tel que tu es

hamac

une suggestion de thématique, un commentaire ?